lundi 29 juillet 2013

Italie, naissance du premier parti pour la libération animale

Nous partageons cet événement avec beaucoup de plaisir et d'espoir quant à la cause animale. 


Très  chers  amis,

C’est avec un vif plaisir que je souhaite vous faire partager un fait qui, selon moi, présente une grande importance historique. Le 8 juillet 2013 a été officiellement fondé à Milan le Movimento Politico di Liberazione Animale (Mouvement Politique de Libération Animale). J’en suis un des fondateurs avec six autres amis, végétariens et vegan. 
Vous comprendrez que, en tant qu’ Antispécistes – d’ordinaire appelés Animalistes – nous luttons pour que la société civile où nous vivons puisse donner lieu à la reconnaissance et à la mise en place des « Droits de tous les Animaux non humains » ; il faut toutefois que ces créatures soient définitivement « libérées » de leur état d’esclavage et d’exploitation perverse dans lesquels notre société – de surcroît hypocrite et ô combien inculte – continue à les faire vivre. 
L’esprit du Mouvement se fonde sur le fait incontestable et indispensable que, pour garantir à nos Frères les Animaux non humains, leurs droits naturels, il faut d’abord lutter pour les rendre libres. Ce problème, tout en étant fondamentalement éthique, est indiscutablement politique, car c’est seulement par la Loi que le Mouvement sera en mesure, au coup par coup, d’atteindre l’objectif de la libération des Animaux non humains, en s’appuyant sur une Politique saine, civile, laïque et éthique. 
Notre Mouvement est né avec cette finalité et la conscience que, nous tous Antispécistes, unis dans la compassion de cette juste cause, nous réussirons grâce à nos représentants au Parlement italien, opérant ainsi ce changement progressif non seulement dans la mentalité de chacun quelle que soit sa condition sociale, mais surtout au niveau institutionnel. 
Notre Mouvement est « sans couleur », ni à droite ni à gauche ni au centre. Une fois élus, nos représentants auront pour charge de réaliser le programme, sans constituer une caste fermée au dialogue social, mais en participant à la vie parlementaire en vue de la libération des Animaux non humains, de la reconnaissance, de la réalisation et de la tutelle de leurs droits parallèlement au maintien et à l’amélioration des droits des Animaux humains, à travers la lutte éthique et politique visant à la démolition de la mentalité répandue et millénaire spéciste anthropocentrique, dans une perspective de parité absolue des droits entre toutes les espèces existantes. Je vous invite à visiter le site du Mouvement sur Facebook, à adhérer à ce grand projet et à participer activement à notre bataille de « Libération animale ». Et n’oubliez pas que nos Frères les Animaux et le Mouvement ont besoin de vous ! Merci de votre attention et de votre collaboration.

Saluts antispécistes.
Federico

N.B. : je vous prie de bien vouloir diffuser largement la nouvelle de la fondation de notre Mouvement, en écrivant à vos amis et en les invitant à adhérer au projet de « Libération animale », en leur donnant le lien du Mouvement sur Facebook.

Et en France?

Il n'existe aucun parti politique axé sur la libération animale et le veganisme aujourd'hui. Par contre, il y a bien quelques partis welfaristes comme l'Alliance Ecologique Indépendante, le MHAN, le Trèfle ou encore le tout jeune MCPA mais aucun n'a  daigné répondre ou donner un avis sur le mémoire de Cristi Barbulescu Ethique Animale  contrairement à d'autres partis dont pourtant la cause animale n'est pas une de leurs priorités. Nous préparons pour les semaines à venir, une synthèse sur ce sujet : les partis politiques et le veganisme.

Avant cela, il y a bien eu un amendement - le 147 - déposé par une militante de Cergy Pontoise, lors du congrès fondateur du NPA en février 2009 et qui été rejeté.


AMENDEMENT 147 – AUX PRINCIPES FONDATEURS DU NPA

Nous devons prendre en considération la sensibilité des animaux, eux aussi victimes, entre autres, de la course à la productivité. Nous sommes pour l'abolition des pratiques barbares, dangereuses et indignes comme la corrida, les animaux dans les cirques, la chasse, la vivisection, la chasse à courre,  etc

Texte lu au congrès pour le soutenir :

je vais parler pour des vies et contre des lobbies :

Le capitalisme a modifié et amplifié l'exploitation animale, c'est pourquoi une grande partie du mouvement international de libération animale s'oppose au capitalisme. C'est une force qui lutte avec le même objectif que nous : nous devons l'encourager à nous rejoindre.

 Notre opposition à toutes les formes d'exploitation, d'oppression et de discrimination exige que nous nous interrogions sur la question de l'exploitation des animaux et, en général, sur le statut des animaux dans la société humaine.

Pour réaliser l'égalité réelle dans la société que nous voulons construire, il faut chercher de nouvelles façons d'être en relation avec les autres, qui remplacent l'usage capitaliste de l'appropriation égoïste du corps, des forces, de la vie des autres. Dans cette démarche, la question des animaux non humains ne peut plus être écartée.


Etre contre l'amendement 147, c'est légitimer l'oppression, l'exploitation.
Voter pour
Ø     ne retire rien aux humains
Ø     c'est aller dans le sens du nouveau parti
Ø     c'est vouloir apporter un plus à son programme.

Le NPA ne peut perpétuer la toute puissance de la hiérarchie, le respect du plus fort, le mépris des faibles et des perdants, il doit lutter aussi pour ces animaux, que ROSA  LUXEMBOURG et LOUISE MICHEL appelaient NOS FRERES, victimes sans voix sacrifiées sur l'autel du profit.


 résultats :

89 pour
434 contre
80 abstentions
17 NPPV

Et c'est encore en 2009, qu'une discussion a tourné autour de ce sujet lors des Estivales de la Question Animale. mais sans rencontrer l'enthousiasme des participantes-s.
Enfin, l'association Mouvement Vegan lors de sa création réfléchissait à s'inscrire comme parti politique à plus ou moins longue échéance. 

La question reste donc d'actualité, est-il possible d'envisager un parti pour la libération animale en France et si oui sur quelles bases fondamentales? Nous avons notre idée que nous vous ferons partager si le sujet vous interpelle !