vendredi 8 mars 2013

L'héritage de Jeremy Bentham

Jerémy Bentham est un philosophe, réformateur et jurisconsulte de la fin du 18e siècle bien connu du milieu animaliste.
Alors que la France était secouée par la Révolution Française, Bentham, londonien, écrivait dans une note de bas de page dans Introduction aux principes de morale et de législation,  largement reprise par le mouvement animaliste comme on peut le voir sur l'en-tête du site 269 Life France,   "La question n'est pas : peuvent-ils raisonner? Peuvent-ils parler? mais : peuvent-ils souffrir?

Au premier abord, on peut penser que Bentham a jeté les bases même de l'antispécisme et donc forcément celles aussi du mouvement de libération animale. C'est du moins, ce que je pensais.

Pourtant, Francione apporte des précisions, je pense assez méconnues, sur les intentions de Bentham envers les animaux comme on peut le lire sur l'extrait ci-dessous :



On notera donc que ses idées sur la question animale ne sont pas si révolutionnaires que cela et qu'en justifiant l'exploitation animale, il a plutôt jeté les bases du welfarisme! 

Peter Singer, s'est beaucoup inspiré des travaux de Bentham, notamment  sur l'utilitarisme et s'il est considéré comme le père de la libération animale (suite à la sortie de son livre du même nom dans les années 70) il est  aussi un grand défenseur du concept de "la viande heureuse".

En France, une frange importante d'antispécistes se revendique de Peter Singer. Une explication, peut-être, à ce que la libération animale et le veganisme ont  tant de mal à percer  auprès des militants animalistes?